Pour cette quatrième interview orientée sur l’entrepreneuriat digital et les métiers du web, je suis parti à la recherche d’un profil bien particulier : celui de rédacteur web. Pour ce faire, j’ai fait appel à Ilian VIGNOT alias Le Duc du Copywriting. Je travaille avec lui depuis plusieurs mois et il est, à mes yeux, une pépite sur le marché de la rédaction SEO.

le logo du duc du copywriting

À la tête d’une équipe de rédacteurs web qu’il a lui-même formé, la baseline du Duc du Copywriting est la suivante : La qualité rédactionnelle à petit prix. Son objectif ? Offrir un service de rédaction avec le meilleur rapport qualité-prix possible !

Lui-même rédacteur web et copywriter chevronné, Ilian a pris le temps de répondre aux questions de cette interview.

L’interview de Ilian

Ilian Vignot

Ilian Vignot

Rédacteur web et copywriter

Qui êtes-vous ?

Je suis Ilian VIGNOT, jeune web entrepreneur, rédacteur, copywriter et fondateur de l’agence de rédaction web « Le Duc du Copywriting ».

 

Pouvez-vous nous parler de votre métier ?

Mon cœur de métier est rédacteur web et copywriter.

Attention, ce sont deux jobs différents !

Bien qu’ils présentent des similarités, il est faux de penser qu’il s’agit de synonymes.

Mon métier de rédacteur web consiste à rédiger du contenu optimisé SEO pour des entreprises ou des particuliers. L’objectif ? Les accompagner dans leur stratégie éditoriale et leur permettre de proposer :

  • du contenu pertinent et informatif aux lecteurs derrière leurs écrans
  • du contenu optimisé aux robots des moteurs de recherches (les crawlers)

Autrement, lorsque j’enfile ma casquette de copywriter, je me charge de rédiger des textes qui ont un seul et unique but : faire passer le lecteur à l’action. Ici, il s’agit de trouver les bons mots pour persuader la personne qui lit et lui faire :

  • Renseigner son mail
  • Acheter le produit ou le service incroyable que je lui propose
  • Prendre un rendez-vous 

Et ce n’est pas tout ! Je me charge aussi de :

  • Former et gérer l’équipe de rédacteurs qui bosse à mes côtés
  • m’occuper de mes sites web personnels
  • travailler sur l’ensemble de ma stratégie digital pour continuer à développer l’activité du Duc du Copywriting !

Quel est votre parcours pour arriver où vous en êtes aujourd’hui ?

« Autonome ». C’est le mot que j’emploierais pour décrire mon parcours !

Diplômé d’un DUT technique de Commercialisation (Bac +2) et d’une licence en ADE (Administración y Gestión de Empresa), ce n’est pas mon parcours scolaire qui m’a permis d’en arriver là où je suis aujourd’hui.

S’il y a un point sur lequel mes études m’ont été d’une grande utilité, c’est la chance que j’ai eue d’intégrer le groupe Beiersdorf en alternance. Là-bas, j’ai fait mes premiers pas dans le monde professionnel. J’ai côtoyé une équipe formidable qui m’a aidé à développer mon sens de l’organisation et mon professionnalisme. 

Pour ce qui est du web marketing et plus précisément du SEO et du copywriting, j’ai tout appris (et je continue d’apprendre tous les jours !) en autodidacte. Entre les livres, les vidéos, les échanges et les centaines d’articles et sites que j’ai pu écumer, je me suis formé sur le terrain.

Mon parcours est loin d’arriver à son aboutissement. Je dirais que je n’ai parcouru que…15% de la route ?

J’estime avoir encore un tas de choses à travailler, à développer et à apprendre.

Pensez-vous que l’on puisse réussir seul ?

Oui et non.

On peut réussir seul dans le sens où, avec beaucoup de travail et d’acharnement, il est possible d’atteindre ses objectifs.

En revanche, sans les personnes qui acceptent de partager leur savoir et sans des proches qui vous encouragent et vous poussent à aller toujours plus loin, réussir seul est compliqué.

Alors oui, on peut réussir seul. Mais il y aura toujours quelqu’un qui vous aura aidé, et ce, que ce soit directement ou indirectement

Quel évènement dans votre vie a fait basculer votre avenir ?

Sans aucun doute l’année de mon ERASMUS (en Espagne pour les plus curieux !)

C’est celle durant laquelle j’ai réalisé que je n’apprendrais pas ce que je veux en continuant mes études.

C’est aussi celle qui m’a convaincu que, le profil de salarié n’était pas celui que je recherchais (du moins, pour l’instant !)

Quelles sont les rencontres qui ont changé votre vie ?

Question difficile…

Je pense qu’aucune rencontre n’a, actuellement, vraiment changé ma vie.

Certaines ont eu une influence bénéfique ou néfaste sur moi, mais aucune n’a eu un impact considérable.

    Est-ce qu’il y a une œuvre culturelle qui vous a marqué ?

    Comme la plupart des personnes interviewées avant moi : un nombre incalculable !

    Que ce soit des œuvres cinématographiques, littéraires ou artistiques, il y en a un paquet.

    Quand vous regardez ce que vous êtes devenu pensez-vous être un modèle pour les futures générations ?

    La vérité c’est que je suis la future génération.

    Peut-être que dans 10 ans je serais un modèle pour les futures générations, qui sait ?

    Le plus important reste de partager son savoir-faire et son expertise à ceux qui le demandent ! L’école du partage est la meilleure qui soit pour renforcer ses compétences, et ce, qu’importe le domaine.

    Je suis extrêmement reconnaissant de toutes les personnes que j’ai pu rencontrer et qui n’ont jamais hésité à me donner du conseil, me faire des feed-back et me partager des astuces que je n’aurais jamais trouvées ailleurs !

    Quelle est la chose qui vous rend le plus fier ?

    Il y a 2 choses qui me rendent particulièrement fier :

    • Me prouver à moi-même que je suis capable d’y arriver et de me surpasser tous les jours pour atteindre mes objectifs.
    • Faire tout ce qui est en mon possible pour rendre ma famille heureuse.

    Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

    Partout et nulle part à la fois. Je suis encore jeune, j’ai le temps de rêver !

    Je conçois mes plans sur 3 voire 5 ans. Impossible de dire où je serais dans 10 ans…peut-être au Brésil. Peut-être en Savoie ?

    La retraite, ça vous fait penser à quoi ?

    Un moment de ma vie que je ne veux pas atteindre !

    Je vois la retraite comme la fin d’un marathon qu’il ne faut pas rater. Un moment où il ne faut surtout pas trébucher et qui demande d’avoir les ressources nécessaires pour aller jusqu’au bout.

    Que conclure de cette interview ?

    S’il y a bien une chose à retenir de cette interview, c’est qu’il n’y a pas d’âge pour entreprendre !

    Avec de la détermination et de l’ambition, vous pouvez arriver à faire ce que vous voulez, quand vous le voulez.

    Ilian fait figure d’exemple pour tous les jeunes qui, comme lui, souhaitent entreprendre dans le digital.

    Initialement axé sur le SEO, il a décidé de se spécialiser en rédaction web puis, plus récemment, en copywriting.

    Passionné par le neuromarketing, les techniques de persuasion et le référencement naturel (dont une petite préférence pour le Black Hat, paraît-il), ces objectifs sont clairs. 

    Aujourd’hui, il est à la tête d’une jeune agence de rédaction web Le Duc du Copywriting qui ne cesse de prouver que,  ses services, en plus d’être à des tarifs relativement bas par rapport à ses concurrents français, sont d’une qualité exemplaire.

    Contact : Facebook

    Retrouvez aussi l’interview surprenante de Sébastien Ryckeboer

    Share This

    Partagez-moi

    Partager cet article pour vos amis