En France,  85% de la population est connectée à Internet et ce sont plus de 42 millions de Français qui, chaque jour, sont en ligne.

Parallèlement, des régions comme Brest font face à ce que l’on appelle “la fracture numérique” et l’illectronisme”.

Alors qu’une grande majorité de la population acquière des compétences numériques, beaucoup d’habitants sont délaissés et personne n’est à leurs disposition pour leur apprendre et leur expliquer les rudiments des interfaces digitales.

Qu’est-ce que l’illectronisme ?

C’est un néologisme issu de la contraction des mots “illettré” et “électronique”. L’illectronisme se définit comme la difficulté qu’ont certaines personnes à utiliser des appareils numériques ou des outils informatiques. 

Comment se former aux compétences numériques de bases dans le Finistère ?

Pour énormément d’individus, prendre en main les outils informatiques est difficile. Que ce soit dû au manque de moyens ou au manque de structures adaptées, les particuliers et plus précisément les seniors ne trouvent pas de solutions pour répondre à leur besoin.  

Qui plus est, la fracture numérique qui pèse sur le Finistère et Brest n’arrange pas les choses. Heureusement, il existe des solutions pour se former.

Apprendre en autodidacte

La première alternative est la suivante : apprendre vous-même à travers des livres, des vidéos et des tutoriels.

Cette forme d’apprentissage a l’avantage d’être économe. Cependant, elle est aussi très chronophage.

Bien qu’il s’agisse d’une alternative intéressante, être autodidacte présente quelques inconvénients. 

écheque

Vous ne savez pas quels sont les points importants à travailler
Vous ne bénéficiez pas de l’expertise d’un expert pour vous guider
Vous pouvez perdre -énormément- de temps à chercher une définition et à la comprendre
Vous risquez de mal interpréter certaines notions. 

L’apprentissage en “solo” est une bonne option pour les personnes aptes à assimiler rapidement les notions liées à l’informatique et au digital (internet, mails, suites bureautiques…). 

En revanche, pour un senior qui n’a jamais pris en main un appareil électronique, l’apprentissage en autodidacte peut s’avérer difficile. Dès lors, une deuxième option plus adaptée existe. 

Faire appel à un informaticien professionnel et pédagogique situé à proximité de Brest

Pour les novices, faire appel à un expert informaticien à la fois professionnel et pédagogue est probablement la meilleure solution pour prendre en main son matériel informatique. 

Avec un formateur, la personne prise en charge bénéficie de son expertise et de son savoir-faire. Elle évite ainsi les erreurs pouvant être commises en autodidacte. 

Pour les seniors, c’est une alternative idéale. Souvent, les enfants et petits-enfants n’ont ni le temps ni la bonne approche pour les aider à assimiler l’utilisation des TIC.  

Dans la ville de Brest et ses alentours, trouver quelqu’un qui soit en mesure d’apporter son aide est relativement difficile.

 

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de mettre à disposition mes connaissances et mon savoir-faire

Passionné d’informatique depuis plusieurs dizaines d’années et expert informaticien, je mets à disposition des Finistériens mes services de formateur à l’informatique et à la découverte des interfaces numériques. 

Pourquoi faut-il s’initier au numérique et au digital en Bretagne ?

Dans un monde de plus en plus numérisé, maîtriser les outils numériques est devenu une obligation. Que ce soit pour faciliter notre quotidien ou pour effectuer des tâches qui, avant, pouvaient prendre plusieurs heures sinon plusieurs jours, savoir utiliser son smartphone, sa tablette ou son ordinateur est essentiel

Alors qu’autrefois, faire sa déclaration d’impôt, échanger avec un proche situé à l’autre bout du monde ou s’inscrire quelque part pouvait prendre plusieurs jours, l’apparition et l’évolution des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) ont changé la donne.

 

salle de cours informatique seniors à Gouesnou

Aujourd’hui, il existe un écart générationnel qui laisse place à deux écoles.

D’une part, les générations Y, Z et millennials, celles qui sont nées dans l’ère du numérique et qui n’ont pas connu la vie avant internet. Pour eux, l’utilisation des nouvelles TIC est incorporée dans leur mode de vie depuis la naissance. 

D’autre part, les générations précédentes, celles nées avant 1980 et qui ont connus la vie sans internet. Bien qu’une partie d’entre elles aient suivi l’évolution du monde digital, d’autres n’ont jamais cherché à prendre en main les interfaces numériques et, aujourd’hui, nombreux sont ceux qui souhaitent comprendre leur fonctionnement, et ça, particulièrement à Brest et ses alentours. 

Que ce soit sur un plan professionnel comme personnel, les interfaces numériques offrent de nombreux avantages : 

Gain de temps considérable
Amélioration du confort de vie 
Un outil incontournable pour la vie scolaire, professionnelle ou personnelle
Accès à internet et possibilité d’échanger avec le monde entier, où qu’il se situe.

PC, téléphone portable et tablette tactile : un gain de temps considérable

Aujourd’hui, la grande majorité (sinon toutes) des établissements scolaires disposent d’un système de partage d’informations digital. Pour les parents comme pour les enfants, la maîtrise d’internet est primordiale pour pouvoir être tenue au courant.

Sur un plan professionnel, savoir utiliser les interfaces numériques est devenu un critère de recrutement pour les entreprises. Que ce soit pour préparer un CV, envoyer un scan ou s’inscrire à pôle emploi, l’ordinateur ou le smartphone sont primordiaux. Cependant, ce sont près de 14 millions de Français qui se disent être “éloignés du numérique”.

Pour les personnes à la recherche d’emploi, l’illectronisme peut-être un véritable handicap. Les inscriptions au Pôle Emploi se font exclusivement en ligne et savoir utiliser les outils informatiques est essentiel pour faciliter ses recherches.

Un confort de vie accrue

Nombreux sont les seniors qui souhaitent se familiariser avec internet et les outils informatiques pour améliorer leur confort de vie. 

Comprendre internet c’est savoir utiliser des applications essentielles pour améliorer son quotidien (mail, whatsapp, facebook, youtube…).

Un outil incontournable pour la vie scolaire, professionnelle ou personnelle

Aujourd’hui, la grande majorité (sinon toutes) des établissements scolaires disposent d’un système de partage d’informations digital. Pour les parents comme pour les enfants, la maîtrise d’internet est primordiale pour pouvoir être tenue au courant.

Sur un plan professionnel, savoir utiliser les interfaces numériques est devenu un critère de recrutement pour les entreprises. Que ce soit pour préparer un CV, envoyer un scan ou s’inscrire à pôle emploi, l’ordinateur ou le smartphone sont primordiaux. Cependant, ce sont près de 14 millions de Français qui se disent être “éloignés du numérique”.

Pour les personnes à la recherche d’emploi, l’illectronisme peut-être un véritable handicap. Les inscriptions au Pôle Emploi se font exclusivement en ligne et savoir utiliser les outils informatiques est essentiel pour faciliter ses recherches.

Le Finistère, victime de la fracture numérique

En France, l’illectronisme est un problème qui, bien qu’il ne soit pas médiatisé, est bel et bien présent. En 2019, près de 15% de la population âgée de plus de 15 ans n’a pas utilisé Internet au cours de l’année [source : INSEE].

Un outil incontournable pour la vie scolaire, professionnelle ou personnelle

Si la Bretagne, et plus précisément, Brest et ses alentours, est victime d’un illectronisme important, c’est en raison de facteurs divers et variés.

En 2018, l’âge moyen en Bretagne était de 42,5 ans et la part des 65 ans et plus avait fortement augmenté.
Comme expliqué précédemment, ces générations ayant vécu une bonne partie de leur vie en l’absence d’internet, elles sont les premières personnes touchées par l’illectronisme.

La culture et le style de vie de la population bretonne ne sont pas les mêmes que dans les grandes métropoles françaises.

Département peu urbanisé par rapport à ces dernières, ses 2 deux communes majeures (Quimper et Brest) ne figurent même pas dans les 20 plus grandes villes de France.

Des seniors avec leurs petiit enfants

Une volonté de connecter la population finistérienne

Face à la fracture numérique, la ville de Brest a, depuis 2009, établi une politique visant à lutter contre ce problème. Malheureusement, l’ouest de la France (Finistère, Côtes-d’Armor, Morbihan, Ille-et-Vilaine…) reste le lieu le moins connecté du pays avec seulement 65% de la population qui se rend sur internet au moins une fois par mois.

Pour faire face à l’”illectronisme”, Brest a mis en oeuvre un programme au sein duquel la ville Bretonne propose :

Une offre d’accès à un internet à partir de 1,14€ par mois et par logement
La possibilité d’acheter des ordinateurs recyclés (entre 40€ et 70€)
Une assistance pour les branchements multimédias
Des ateliers d’initiation

Cependant, l’inclusion numérique reste difficile pour certains. C’est la raison pour laquelle, moi, Erwan Meudec, suit à votre disposition pour vous accompagner dans votre développement numérique à travers une pédagogie et une méthode d’apprentissage uniques.

Share This

Partagez-moi

Partager cet article pour vos amis