Au cours de la dernière interview, nous avons eu l’honneur de recevoir Olivier Andrieu, fondateur de l’agence SEO Abondance.

Aujourd’hui, pour ce 6e épisode des ITV sur les métiers du web et l’entrepreneuriat, nous recevons Marine BRUNEAU, fondatrice de LUCE, cabinet de conseil spécialisé dans l’égalité homme/femme et dans l’empowerment féminin.

agence de conseil Luce

L’empowerment féminin vous dîtes ?

En français “empouvoirement” ou “empuissancement” (le terme est tout de suite moins glamour), l’empowerment féminin se traduit comme la capacité que va avoir une femme à s’imposer et à imposer/renforcer son pouvoir d’action au sein de la sphère privée et professionnelle.

Force est de constater que, encore aujourd’hui, le monde entrepreneurial reste inégalitaire (ex. : les hommes gagnent près de 19% de plus que les femmes à poste égal). L’empowerment féminin est l’occasion pour les femmes de s’émanciper elles-mêmes au sein d’une entreprise et de leur vie personnelle.

L’empowerment féminin et le consulting pour renforcer les égalités entre les hommes et les femmes au sein des entreprises, Marine en a fait sa spécialité.

L’interview de Marine

Marine Bruneau

Marine Bruneau

Consultante

 

 

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Marine Bruneau et je suis la fondatrice de LUCE, cabinet de conseil dans le domaine de l’égalité femme/homme et de l’empowerment féminin

 

 Pouvez-vous nous parler de votre métier ?

Engagée depuis plus de 20 ans sur cette question centrale, j’accompagne des collectifs de travail, dans tous types d’entreprises (taille, mixité ou non) vers plus d’égalité et de bien vivre ensemble.

Je donne aussi des formations sur ce sujet et ses multiples facettes au sein d’écoles, d’entreprises et d’associations, dont je peux aussi accompagner dans leur démarche égalité et diversité. La formation reste un pilier important pour détricoter des stéréotypes aussi bien que pour construire la nouvelle génération.

Je donne aussi régulièrement des conférences, aussi bien sur l’histoire de la place des femmes que sur l’empuissancement ou la possibilité pour les hommes de soutenir les avancées en matière d’égalité.

De façon générale, j’aime travailler aussi bien avec des groupes mixtes qu’avec des groupes uniquement de femmes, ou d’hommes. J’ai d’ailleurs créé tout récemment des ateliers de réflexion autour de ce sujet, à destination des hommes.

Quel est votre parcours pour arriver où vous en êtes aujourd’hui ?

J’ai été éducatrice pendant douze ans, spécialisée dans l’accompagnement de familles avec une problématique, entre autres, de violences conjugales de féminicides et d’enfants ayant subi des maltraitances lourdes.

Cela m’a permis d’intégrer différents groupes de travail et des formations sur tous les sujets ayant trait à l’égalité, à l’engagement entre autres. Je me forme continuellement depuis plus de dix ans. J’ai ensuite accompagné un syndicat de cadres dans sa communication et vers un engagement réel en matière d’égalité.

Depuis 2016, j’ai intégré le conseil d’administration de l’OING Eurocef pour laquelle je donne des formations (notamment en droit des institutions européennes) et siège au Conseil de l’Europe.

Il me semble important de participer, à tous les niveaux de décision, à une réflexion approfondie quant aux sujets actuels de société et de rassembler, au maximum tout un chacun.

Pensez-vous que l’on puisse réussir seul.es ?

Bonne question, je crois que non, et nous pourrions parler des heures de ce que veut dire « réussir ». Si on se concentre sur l’envie d’entreprendre et la réussite de ce projet, je dirais que l’entrepreneuriat est une aventure solitaire au sens où nous portons seul•es le projet. Mais ce projet ne peut aboutir sans de multiples rencontres et appuis, sans penser ensemble et s’enrichir mutuellement.

Quel évènement dans votre vie a fait basculer votre avenir ?

Une rencontre au conseil de l’Europe, un déjeuner durant lequel j’ai compris que je pouvais oser plus, et faire ce dont j’avais envie.

Quelles sont les rencontres qui ont changé votre vie ?

Comme beaucoup, j’ai eu la chance de rencontrer à chaque nouvelle étape de mon parcours des personnes inspirantes et engagées qui m’ont poussée et donné de la confiance. Et ce, à la fois dans mon parcours professionnel et dans ma vie personnelle.

    Est-ce qu’il y a une œuvre culturelle qui vous a marqué ?

    Je suis une inconditionnelle de Marcel Proust et sa Recherche. Une œuvre qui m’emporte et me donne à penser depuis mon adolescence.

    Quand vous regardez ce que vous êtes devenu pensez-vous être un modèle pour les futures générations ?

    Nous pouvons tou•tes être des rôles-modèles pour d’autres, et j’espère pouvoir inspirer autant de personnes que ce qu’on m’inspire au quotidien. Première de ma famille à faire des études, je suis la preuve que, bien accompagné et soutenu, on peut !

    Quelle est la chose qui vous rend le plus fier ?

    Le fait d’oser, au quotidien.

    Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

    Je me vois en entrepreneuse aguerrie, sur notre beau territoire breton, à surtout prendre beaucoup de plaisir en multiples rencontres et échanges.

    La retraite, ça vous fait penser à quoi ?

    À un sujet très lointain en ce qui me concerne vu mon âge !

    Que conclure de cette interview ?

    Marine évolue dans un domaine encore -trop- peu démocratisé. Avec deux objectifs phares qui sont de réduire les inégalités hommes/femmes au sein des collectifs de travail et de contribuer à l’empowerment des femmes dans la société, elle peut se féliciter d’avoir déjà éduqué un grand nombre d’entreprises dans ce sens.

    La place de la femme dans le monde professionnel n’est pas qu’un problème d’envergure nationale. C’est un problème mondial.

    Aujourd’hui, même si les mentalités ont changé, un trop grand nombre d’entreprises sont encore gérées par des hommes (cadres, dirigeants…) qui refusent d’accepter l’empuissancement autonome des femmes.

    Face à cette vision machiste, Marine joue un rôle clé en intervenant et en accompagnant les entreprises vers un bien-vivre basé sur l’égalité homme-femme.

    Pourquoi la femme n’aurait-elle pas le droit d’occuper un poste à haute responsabilité ?

    Formatrice et consultante, elle nous aide à ouvrir les yeux sur un problème qui est trop souvent occulté.

    Un grand merci à Marine pour son intervention et cette interview enrichissante. Qu’importe notre genre ou le poste que nous occupons, nous avez tous un rôle à jouer pour contribuer au renforcement de l’égalité H/F dans la société.

    Share This

    Partagez-moi

    Partager cet article pour vos amis