La série d’interviews sur les métiers du web et du digital continue et voici le 7ème épisode ! Cette fois, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Emmanuelle, une ancienne professeure devenue consultante SEO.

 

SOCIAL MÉDIA & RÉFÉRENCEMENT NATUREL À LIÈGE OU EN FRANCOPHONIE

Lors des échanges précédents, nous avons eu l’occasion de rencontrer des experts SEO qui étaient à la tête d’agences web (Olivier Andrieu, Sébastien Tardieu…). Le profil d’Emmanuelle est tout autre puisqu’elle est indépendante.

Passionnée par le référencement naturel et plus généralement par le web marketing, elle a partagé avec nous son parcours et ses ambitions.

L’interview de Emmanuelle

Emmanuelle Wiesemes

Emmanuelle Wiesemes

Consultante SEO

  

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Emmanuelle, curieuse de tout et passionnée par l’astronomie, la nature, le monde animal et les sciences en général. Je suis belge et vis à Liège dans la partie francophone de la Belgique.

 Pouvez-vous nous parler de votre métier ?

Je suis consultante SEO, c’est-à-dire référencées de sites web. Cette fonction consiste en la conception et mise en place de stratégies dans le but de faire monter des sites web en visibilité sur Google.

Quel est votre parcours pour arriver où vous en êtes aujourd’hui ?

En parallèle de mon métier d’origine de professeur, je tenais des blogs, il y a des années de cela. C’est alors que je me suis formée au web marketing, au social média et il y a deux ans, au métier de référenceur web. C’est aujourd’hui mon activité principale et la branche de web marketing qui me passionnent le plus !

Pensez-vous que l’on puisse réussir seul ?

Seule, je le suis depuis que je me suis lancée dans ce secteur. Je dirais que ce n’est pas facile tous les jours, surtout lorsque surviennent les moments difficiles que croise tout entrepreneur : doutes, incertitudes, syndrome de l’imposteur… Je me suis faite aider ponctuellement par des structures d’aide à la création d’entreprise, qui m’ont apporté une compréhension du métier d’entrepreneur, mais aussi des rencontres avec d’autres starters tels que j’étais à l’époque. Je ne peux que conseiller cet accompagnement.

Quelles sont les rencontres qui ont changé votre vie ?

Je n’ai malheureusement pas fait de rencontres qui ont bouleversé ma vie, mais celles qui ont eu un impact sont plutôt des coups de cœur intellectuels : des lectures pour la plupart. Grande dévoreuse de livres, j’ai été influencée par des courants qui sortaient du « prêt-à-penser », qui amènent à voir plus large.

    Est-ce qu’il y a une œuvre culturelle qui vous a marqué ?

    J’ai été profondément marquée par les livres de René Barjavel, très jeune. Ils ont influencé ma manière de voir l’existence, la nature, le monde, de par leur côté philosophique et profond…

    Quelle est la chose qui vous rend le plus fier ?

    Je suis surtout fière d’être arrivée là où je suis, à force de travail et de pugnacité. Changer d’orientation professionnelle amène beaucoup de questionnements, on a parfois l’impression de devoir se mettre à nu, parce que l’on recommence tout à zéro. C’est inconfortable. Je suis heureuse d’avoir pu traverser cette période de remise en question en croyant malgré tout en moi, en mes capacités.

    Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

    Je me vois au même endroit, mais avec une équipe qui m’épaule. C’est vraiment le but que je me suis fixé à l’avenir, car on se rend vite compte que tout faire tout seul est impossible. Je rêve de pouvoir m’entourer de collaborateurs.

    La retraite, ça vous fait penser à quoi ?

    Pour moi, la retraite idéale se passerait au soleil. Pas inactive, certainement, mais plutôt d’œuvrer à un projet qui me tient à cœur, un projet porteur de sens. Délivrée des contingences matérielles et libre de travailler sans penser aux gains financiers. Le rêve de tous, sans doute, ou presque…

    Que conclure de cette interview ?

    Comme de nombreuses personnes qui travaillent sur le web, le parcours d’Emmanuelle peut être jugé comme étant “atypique”.

    Pour devenir la consultante SEO qu’elle est aujourd’hui, Emmanuelle n’a pas suivi un cursus scolaire prédéfini et encadré. Ancienne professeure et blogueuse dans son temps libre, elle s’est peu à peu intéressée au web marketing et au SEO (Search Engine Optimization) avant de devenir une experte dans le domaine.

    Ce qu’il y a à retenir de ce premier point c’est qu’il n’existe pas de recette spécifique pour devenir webmarketeur, graphiste, webmaster ou référenceur. Le digital est un monde ouvert à tous ceux qui ont suffisamment de volonté et de détermination.

    Le second point important à tirer de cet échange : n’ayez pas peur de vous lancer et de demander de l’aide !

    C’est ce qu’explique la référenceuse dans son interview. Syndrome de l’imposteur, doutes, incertitudes, Emmanuelle a fait face à des problèmes qui concernent un grand nombre de gens qui souhaitent – ou essaient – de démarrer leur activité en tant que free-lance.

    Disposer de l’aide de structures publiques ou privées spécialisées dans  la création d’entreprises et d’autres professionnels du secteur est probablement la solution idéale pour surmonter vos peurs ainsi que vos doutes.

    Finalement, pour sa retraite, Emmanuelle se voit au soleil en train d’œuvrer à un projet qui lui tient à cœur. Et vous ? Comment voyez-vous votre vie dans 10, 20 ou 30 ans ?

    Share This

    Partagez-moi

    Partager cet article pour vos amis