8ème épisode de la série d’interviews sur les métiers du web et l’entrepreneuriat digital ! Pour ce nouvel extrait, nous accueillons l’un des plus grands experts francophones de WordPress : Maxime Bernard-Jacquet.

capitaine Wp

Si vous suivez l’actualité digitale ou si vous avez déjà essayé de créer votre propre site avec un CMS – très probablement WordPress-  alors vous avez certainement déjà entendu parler de la formation pour débutant WP Chef. Si ce n’est pas le cas, il n’est jamais trop tard !

À l’origine de cette formation, mais aussi de toutes les formations Capitaine WP, Maxime, un maestro de WordPress.

Utilisé par 40% des sites mondiaux, le Grenoblois a vite cerné le potentiel qu’avait WP. Il en a fait sa spécialité et son métier.

L’interview de Maxime

Maxime Bernard-Jaquet

Maxime Bernard-Jaquet

Développeur WordPress

 

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Maxime BERNARD-JACQUET, je suis Grenoblois et j’ai 35 ans, j’ai fondé Capitaine WP qui propose des formations techniques pour les développeurs et agences web, mais également WPChef, une formation dédiée aux débutants.

Je suis également consultant WordPress pour des agences et entreprises. Bref, toute ma vie professionnelle tourne autour du CMS WordPress !

 

Quel est votre parcours pour arriver où vous en êtes aujourd’hui ?

On ne va pas compter le parcours scolaire, car il n’a aucun rapport. En fait, je suis autodidacte. J’ai toujours su que j’allais m’orienter dans les métiers de l’informatique, et c’est le web qui m’a attiré le plus.

Tout d’abord, j’ai créé des sites pour des clients en tant que free-lance sur Grenoble, puis j’ai monté mon agence avec 2 amis pendant quelques années.

J’ai ensuite commencé à m’impliquer dans la communauté WordPress francophone (meetups, WordCamps, contribution, blogging…).

Enfin, à l’aube de mes 30 ans, et voyant l’énorme potentiel offert par WordPress et son écosystème, je me suis dit que j’allais tout arrêter, et monter ma propre start-up.

C’est là que j’ai rejoint Nicolas Richer et Alexandre Bortolotti (WP Marmite) pour créer WPChef. En parallèle, je concevais ma formation technique via Capitaine WP.

Pensez-vous que l’on puisse réussir seul ?

Oui tout à fait. Ce n’est pas facile, ça prend du temps, et il ne faut pas baisser les bras. Il faut savoir être autonome, curieux, et chaque jour apprendre un peu plus. Il y a énormément d’opportunités dans le web et du coup de quoi se faire une place.

En tous cas, on a tendance à se poser trop souvent des questions. Parfois, il vaut mieux encore foncer et essayer. Les échecs, il y en aura pleins, mais ça fait partie de l’aventure.

Quel événement dans votre vie a fait basculer votre avenir ? Quelles sont les rencontres qui ont changé votre vie ?

(les deux questions sont liées pour moi)

C’était au WordCamp Paris 2015, Jonathan BUTTIGIEG, le fondateur de WP Rocket, et ami, faisait une conférence sur l’histoire de sa start-up et son succès. C’est à ce moment que je me suis dit que je voulais faire pareil, mais pour cela j’allais devoir consentir à un sacrifice : laisser tomber mon agence, et investir tout mon temps dans mes propres projets. Car il est illusoire de vouloir pousser ses propres projets tout en faisant de la prestation de service.

De là, j’ai pris la décision d’arrêter rapidement les prestations, et me lancer dans mes projets, dont celui de proposer des formations pédagogiques complètes sur WordPress.

J’ai ainsi fait part de mon projet à la communauté, et Nicolas et Alex m’ont contacté : ils avaient le même objectif que moi. Alors au lieu de se faire concurrence, autant se lancer ensemble !

    Est-ce qu’il y a une œuvre culturelle qui vous a marqué ?

    Sûrement le livre Latitude 0 de l’explorateur Mike Horn. Et oui, ce n’est pas de la grande littérature (j’aurais pu dire 1984 pour faire le malin), mais j’ai adoré son récit de voyage autour du monde sans moyen motorisé. Cet homme ne lâche jamais l’affaire, peu importe la folie de son projet. Et il réussit.

    Il aime à rappeler que l’impossible n’existe que parce qu’on n’a pas trouvé de moyen de le rendre possible encore, ou que pour réussir, l’envie de gagner doit être plus forte que la peur de perdre.

    Quand vous regardez ce que vous êtes devenu pensez-vous être un modèle pour les futures générations ?

     Un modèle en tant que personne, non. Mais sur le parcours, peut-être : depuis tout petit on nous apprend à bien travailler à l’école (il faut), et ensuite à trouver un bon emploi, et le garder le plus longtemps possible pour avoir une situation stable.

    En réalité ce n’est pas la seule voie. Aujourd’hui plus que jamais, on peut se permettre de se lancer à son compte, d’expérimenter ses propres projets, tenter de créer quelque chose.

    Quelle est la chose qui vous rend le plus fier ?

    Me dire qu’entre mon site d’informatique pour débutants (Xyoos) qui a fait plusieurs millions de visites depuis sa création, les formations WordPress qui aident des personnes à engager leur reconversion professionnelle, et les agences à améliorer leur process : j’ai pu partager et apporter de la connaissance à d’autres pour leur simplifier leur quotidien et être plus épanoui. Après tout, à quoi bon d’avoir de la connaissance si ce n’est pas pour le partager.

    Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

    C’est un grand mystère ! Je n’ai pas de plans sur la comète en réalité. On verra : peut-être que je travaillerais dans le jeu vidéo, c’est un rêve de gosse. Peut-être que WordPress sera encore plus présent que jamais, ou au contraire remplacé par une autre technologie.

    C’est toujours bien d’être prévoyant, mais parfois, le mieux est encore de ne pas se poser de question.

    La retraite, ça vous fait penser à quoi ?

    Je n’y pense pas, déjà car ça n’existera peut-être plus d’ici là, et aussi, car je suis trop dans l’action pour l’instant. En tous cas, je n’attends pas la retraite pour me reposer ou profiter de la vie, il faut en profiter dès maintenant.

    Que conclure de cette interview ?

    Je ne sais pas vous, mais le parcours de Maxime me rappelle celui d’un autre web-entrepreneur que j’ai interrogé il y a quelque temps…Celui d’Ilian.

    Comme lui, il explique dans son interview que son parcours scolaire n’a rien à voir avec la profession qu’il exerce aujourd’hui.

    Passionné et autodidacte, Maxime, s’est fait seul et a tous appris en autodidacte. Là où beaucoup n’ose pas s’aventurer par peur de ne pas réussir, Maxime, lui, a sauté le pas. Il le dit lui-même : “Parfois, il vaut mieux encore foncer et essayer. Les échecs, il y en aura pleins, mais ça fait partie de l’aventure.

    Résultat ?

    Aujourd’hui, ses formations ont attiré des millions de visiteurs ces dernières années et sont réputées pour leur qualité, leur clarté et leur efficacité.

    La citation de Mike Horne reprise par Maxime est à l’image du mindset que toute personne qui souhaite lancer son projet doit avoir.

    “Tu peux jamais gagner si tu as peur de perdre”

    Avec cet état d’esprit, des centaines d’entrepreneurs comme le créateur de la formation WPChef ont réussi à arriver au bout de leurs ambitions.

    Merci à Maxime pour cet échange à coeur ouvert ! Nous nous retrouvons pour le prochain épisode de cette série d’interviews. Serez-vous capable de deviner le métier qui sera à l’affiche ?

    Site web : Capitaine WP, dysign et WP chef

    Contact : Linkedin , Twitter

    Share This

    Partagez-moi

    Partager cet article pour vos amis