Véritable succès, les interviews sur les métiers du web et l’entrepreneuriat digital continuent ! Pour ce 9ème opus, je suis parti à la rencontre –virtuellement, COVID oblige– de Guy Mordret, fondateur de l’agence de communication digitale Anaximandre.

logo de l'agence de communication digitale anaximandre

Passionné par la R&D (Recherche et Développement) et par tout ce qui a trait à l’innovation, Guy a fondé Anaximandre il y a plus de 20 ans. Société éditrice de logiciels scientifiques en ligne et agence web, elle reprend le nom d’un grand philosophe et savant grec de l’Antiquité : Anaximandre de Milet.

Je vous laisse découvrir le profil de cet ancien biologiste devenu chef d’entreprise d’une agence digitale bretonne depuis 1998.

L’interview de Guy

Guy Mordret

Guy Mordret

Dirigeant d'agence de communication

 

 

Qui êtes-vous ?

Un dirigeant de TPE atypique avec une double compétence ! Comme mon parcours en témoigne, je suis passionné par l’innovation et la R&D surtout dans le domaine IT.  Mon outil : je dirige depuis plus de 20 ans, Anaximandre, une agence de communication digitale, également éditrice de logiciels en ligne.

 

Quel est votre parcours pour arriver où vous en êtes aujourd’hui ?

Je suis biologiste … J’ai fait de la recherche sur le cancer au Canada et en France avant de revenir en Bretagne créer mon agence de communication scientifique et technique en 1998. Je suis devenu informaticien en suivant des formations et je suis devenu dirigeant d’entreprise en autodidacte. Malgré tout, en 2015, je suis retourné à l’école (Rennes Business School) pour obtenir un MBA, histoire de vérifier que j’avais bien assimilé les fondamentaux..

Pensez-vous que l’on puisse réussir seul ?

L’univers du web et de l’IT est un écosystème où le partage des connaissances et des expériences est fondamental. Sans l’expérience des autres, pas de  développement de ses propres connaissances.

De même, j’ai choisi d’être dirigeant d’entreprise pour partager une vision et co-construire un ou des projets avec mes collaborateurs.

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » Proverbe africain

Quel évènement dans votre vie a fait basculer votre avenir ?

J’ai contracté une maladie grave à 30 ans. J’ai imaginé et créé mon entreprise sur mon lit d’hôpital. Je l’ai raconté dans mon livre*.

* La solitude du Créateur d’entreprise en France » Éditions Édilivre,

Quelles sont les rencontres qui ont changé votre vie ?

Toutes les rencontres sont importantes, même les nocives. Elles vous construisent.

Pour autant, la rencontre avec la science est une étape importante de ma vie pour mon développement personnel.

L’autre rencontre déterminante, c’est avec la mer. Je reste un marin et je navigue seul et en équipage.

    Est-ce qu’il y a une œuvre culturelle qui vous a marqué ?

    Graphiste, j’ai une grande admiration pour Léonard de Vinci, artiste et scientifique et pour Salvador Dali et ses « montres molles ».

    Longtemps, ma bible a été « La géométrie des Maîtres de l’œuvre » des Amis de l’Abbaye du Boscodon, découverte par mon Père, Architecte, et transmise à mon fils, graphiste.

    Quand vous regardez ce que vous êtes devenu pensez-vous être un modèle pour les futures générations ?

    Je ne cherche pas à être un modèle mais un transmetteur et un facilitateur.

    Quelle est la chose qui vous rend le plus fier ?

    Personnellement, mes enfants, qui tous ont suivi leur passion.

    Professionnellement, avoir pérennisé une entreprise malgré les difficultés et l’avoir inscrite dans le paysage numérique local.

    Où vous voyez-vous dans 10 ans ?

    En retraite ? Jamais … mais j’espère avoir transmis mon entreprise d’ici là.

    La retraite, ça vous fait penser à quoi ?

    Le tour du monde en voilier, que je me suis promis à l’âge de 15 ans et tous les arbres que j’ai planté et que je continue à planter dans mon terrain, pour en faire la forêt où je souhaite finir ma vie.

    Que conclure de cette interview ?

    De son passé de biologiste et ses recherches sur le cancer à son statut de chef d’entreprise en passant par le lit d’hôpital où il a pu écrire un livre inspirant et imaginer l’entreprise qu’il dirige aujourd’hui, le parcours de cet homme est, effectivement, atypique.

    Aujourd’hui à la tête d’une agence de communication pérenne qui se charge aussi de la création de logiciels dédiés aux secteurs de la science et de la santé, il peut être fier d’avoir réussi à s’imposer dans le paysage local breton.

    Contrairement à toutes les autres personnes que j’ai pu interviewer précédemment, Guy est le premier à citer autre chose qu’une personne à propos de ses rencontres inspirantes.

    Pour lui, la mer a eu une influence déterminante sur sa vie. Véritable marin, lorsqu’il n’est pas sur terre en train de diriger son entreprise, il navigue sur la mer, seul ou accompagné.

    “Homme libre, toujours tu chériras la mer” – Charles Baudelaire

    Tout au long de notre vie, qu’importe notre âge, de nombreuses rencontres sont déterminantes, Guy nous l’a démontré, ces rencontres ne sont pas forcément humaines. Toutefois, qu’il s’agisse d’un lieu, d’une personne, d’un animal ou d’un élément, elles apportent un sens à votre vie, et ce, que ce soit sur un plan personnel comme professionnel.

    Merci à Guy d’avoir répondu à cette interview. Nous espérons que, tôt ou tard, il pourra réaliser son rêve qui lui est si cher : faire le tour du monde en voilier !

    Bon vent à lui !

    Pour lire le livre de Guy Mordret “La solitude du Créateur d’entreprise en France » , vous pouvez le commander directement sur le site de la Fnac.

    Contact : TwitterFacebook

    Share This

    Partagez-moi

    Partager cet article pour vos amis